jeudi 22 octobre 2015

Knuckle Head : Sexe, moto et rock'n'roll !

L'autre soir, j'avais rencard avec deux beaux mecs. Ils portaient tous les deux des perfs, des chemises blanches et des cravates. Il y en a un, Jock, qui est couvert de tatouages, jusque dans le visage, et un autre, Jack, qui arbore une magnifique barbe blonde.
Ce sont les membres de Knuckle Head, groupe de blues-country-rock qui a vu le jour il y a peu … Et crois-moi, ils n'ont pas fini de faire parler d'eux !

Les Knuckle Head ! Toutes les photos m'ont été remise.

« Ça va faire huit mois maintenant que notre groupe existe », m'expliquent-ils. « On s'était rencontré deux mois avant dans un bar à Mulhouse, les Chevaliers Teutoniques, et on a tout de suite sympathisé ». Jock me raconte : « Jack avait un patch Black Label, je lui ai demandé si je pouvais lui acheter ! »
Ces deux beaux gosses se sont vite rendus compte qu'ils avaient de nombreux points communs : la même passion pour la moto, les mêmes influences musicales … Ils ont pris les guitares qu'il y avait dans le bar et se sont mis à faire quelques impros.
« On a tout de suite accroché, c'est venu en une heure, on s'est tout de suite compris ! Le patron nous a demandé de revenir pour mettre l'ambiance, ça nous a motivé. » Deux mois plus tard, le groupe Knuckle Head est né !
« On a le même style, les mêmes influences, la même culture, et ça se ressent tout de suite. »
« Notre musique est un mélange de tout ce qu'on aime. On a une base de blues sur laquelle viennent se greffer du rock'n'roll, de la country, et une touche psychédélique aussi. »
Jack précise : « Je suis très branché métal stoner, on retrouvera certaines sonorités sur nos futures chansons. J'aime aussi le rock vintage très seventies. Je suis un grand fan de Black Label Society, des Rival Sons, mais aussi de Johnny Cash … Et Zakk Wylde ! ».
Jock a pour base ZZ top mais il affectionne surtout la country avec, par exemple, Ray Willy Hubbard.
Le nom de leur groupe ? C'était une évidence pour ces deux bikers … « Knuckle Head, c'est un moteur de Harley des années 30 en fait, on rêve tous les deux d'en avoir ! »
« Dans notre groupe, on n'est que deux, on peut librement s'exprimer, les prises de décisions sont plus faciles. On sait tous les deux ce qu'on veut. Et puis, franchement, on s'éclate ! On est vraiment dans notre monde quoi ! »
Si Jack joue de la guitare depuis ses six ans, et a officié dans pas mal de groupes dont les One Armed Man dont il fait toujours partie, Jock a eu un parcours tout différent.
Jack m'explique : 
« Dès que j'ai entendu Jock jouer, j'ai tout de suite compris qu'il n'avait jamais pris de cours ! Je veux dire qu'il joue superbement bien, mais justement, sa façon de jouer, c'est quelque chose qu'on n'apprend pas à l'école. Il tape le rythme sur la guitare avec ses doigts ! »
Jock, qui a été l'un des fondateurs du groupe Redwood, me dit : « On a tous les deux l'oreille musicale, c'est un avantage ! Quand on écoute une chanson, on peut tout de suite la reproduire. »
Il continue : « C'est vrai que j'ai appris la guitare tout seul à 13 ans, à l'oreille. Ma musique, c'est un mélange de blues, de country et de rythmique gitane. 
Mais Jack et moi, on a cette même base de blues, c'est pour ça que musicalement, on se comprend si bien. Quand on improvise tous les deux, c'est juste génial ! On arrive même à savoir à l'avance ce que l'autre va faire. »
Jack résume leur façon de jouer en une phrase : « De toute façon nous, on n'a jamais voulu voir la musique comme des maths. »
Si t'as l'occasion de passer du temps avec Jack et Jock, et c'est tout le mal que je peux te souhaiter parce que ces deux gars sont vraiment cool, tu devineras très vite l'osmose qui règne entre ces deux mecs. 
Ils s'entendent vraiment très bien, ils sont sur la même longueur d'onde, ils se complètent. Ce genre d'amitié là, d'affection musicale, tu la ressens habituellement dans des groupes où les musiciens se connaissent depuis l'enfance … Quand tu entends Jack et Jock parler, tu te dis que c'est dingue qu'ils ne se connaissent que depuis moins d'un an.
Ils sont comme deux chiens fous, avides de scène, de musique, de fun.
Ils n'ont pour le moment qu'un concert à leur actif, celui de la convention de Colmar. « Le groupe avait à peine deux ou trois semaines. On n'avait aucune musique de prête ! On a du pas mal improviser mais le public a vraiment apprécié ! Les Clash Bonbons, des effeuilleuses burlesques, étaient venues sur scène avec nous sur une chanson, ça a mis une ambiance de folie ! »
Les Knuckle Head enchaîneront le 27 novembre à la convention de Mulhouse (même que ce sera l'anniv de Jock, faudra que tu penses à lui souhaiter !) et pour ce coup-là, ils prévoient du lourd : motos sur scène, Jock jouera dans un rocking-chair avec à ses pieds un tapis en peau de vache et Jack chantera dans un micro customisé par ses soins, effet rouillé à souhait, surmonté d'une véritable tête de bison.
La marraine du groupe, et la femme de Jock, la sublime danseuse Mia Dolls sera également sur scène et exécutera une performance pleine de surprise ! Les Knuckle Head m'ont aussi raconté deux-trois autres trucs en plus, mais j'vais pas tout te dévoiler non plus !
Tu l'auras compris, les Knuckle Head misent aussi beaucoup sur le visuel. Ils véhiculent une image qui colle totalement à leur groupe, à leur musique, à leur culture.
« Que ce soit par le visuel comme par les chansons, on veut faire voyager notre public. On veut les emmener vers les USA, vers le western sale et poussiéreux, le désert ! »
« Tu vois, on vise clairement un public de bikers, de pin-up, mais notre musique est simple, intemporelle, elle plaît à beaucoup de monde ! On a eu de très nombreux retours, tous positifs, mais ceux qui nous ont vraiment touché viennent des gens qui nous disent : « Ça, c'est pas le genre de musique que j'écoute d'habitude, mais ça me plaît ».
Tu peux déjà écouter certaines de leurs chansons, dont leur sublime reprise de Hallelujah qui a été commandée par Mia Dolls. 
« On a enregistré cette chanson dans une vieille cave dégueulasse. On était assis sur des pots de peinture, avec l'ordi posé sur un carton Moulinex ! C'est Jack qui s'est occupé de tout l'enregistrement. On a fait écouté la chanson à plusieurs ingé sons qu'on connaît, et ils n'en revenaient pas ! On a vraiment une très bonne qualité de son, surtout au vu des conditions ! »
Jock apporte tout le côté mélodique, les accords, la rythmique. Jack m'explique : « Sur sa base, j'ajoute mes parties de guitare, les solos, et ce n'est qu'à ce moment-là que j'écris les paroles, en fonction du thème qu'on veut donner à la chanson. »
Composer, chanter, c'est une grande première pour Jack ! « J'ai toujours voulu chanter. Je m'entraînais dans la voiture, pendant mes nombreux aller-retour Strasbourg-Mulhouse. Au début, j'étais horriblement stressé ! Mais je suis heureux de constater que je progresse. Il y a des choses que je peux chanter maintenant, alors que j'en aurais été incapable il y a trois mois. »
Jack chante aussi bien dans les graves que dans les aigus. Cette capacité étonne beaucoup de monde, tant et si bien qu'on s'imagine souvent qu'il y a deux chanteurs ! La voix de Jack se rapproche beaucoup de celles de Johnny Cash ou de James Hetfield.
D'une façon plus générale, on a du mal à croire qu'ils ne sont que deux ! On pourrait aisément penser qu'ils sont à trois ou quatre, devant l'énergie passionnée de leur musique.
Ils préparent actuellement leur premier EP, qui sortira courant 2016. « On ne peut pas te donner de date plus précise, on compose encore certains morceaux ». Une chose est sûre, le thème de leurs chansons tournera autour du sexe, de la moto et du rock'n'roll !
Ils vont également bientôt tourner leur premier clip dans lequel la fabuleuse Mia Dolls tournera. Tout ce que je peux te dire pour le moment, c'est qu'il y aura une Chevrolet des années 70 !
Knuckle Head, c'est un groupe très jeune mais bourré de talents, d'originalité, débordant d'envie et d'ambition. Je te conseille de les suivre avec beaucoup d'attention car leur ascension sera des plus rapides …
Tu l'auras compris, Knuckle Head, et c'est ce qui me plaît grave chez eux, c'est un groupe hyper roots, totalement cool, déjanté, un mélange détonnant entre la plus grande classe et un côté sale, dirty, assumé pour notre plus grand plaisir.
On rejoint totalement l'univers des bikers. D'ailleurs, dernière question, qu'est-ce qui leur plaît tant dans cette culture ? « La fraternité … et la liberté ! »


Retrouve les Knuckle Head sur leur page facebook !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire