samedi 6 février 2016

Avat'Art : Custom is a way of life !

Je le retrouve dans son atelier. Aux murs, certains de ses tableaux, une illustration de Marie Meier, un poster des Pin-Up d'Alsace et une plaque Lucky Strike. Partout ailleurs, des réservoirs de moto, des casques et quelques guitares.
David, alias Avat'Art, évolue dans un univers custom. Les supports de ses œuvres sont des bécanes, des voitures, des grattes, des skates ...
Rencontre avec un artiste des plus cool !

David photographié par la talentueuse Nini Pics

"Le custom et la street culture forment la base sur laquelle je me suis construit."

"J'ai toujours voulu faire ce métier", me confie le souriant David. "J'ai grandis avec des parents qui étaient à fond dans le custom, ma mère roulait déjà en harley !" 
"De mon côté, j'étais plongé dans le street art pendant ma jeunesse. Je graffais un peu et j'étais attiré par le monde du skate, du roller, ..."
Il m'explique son parcours, entièrement tourné vers ce seul objectif : faire de la déco son métier : "J'ai commencé par un apprentissage en tant que peintre carrossier. A 16-17 ans, c'était ce qui m'a paru le plus évident, le plus à ma portée. Si la réparation de carrosserie ne m'a pas exalté, côté déco, je voyais plein de choses vraiment intéressantes. Et parallèlement, je suivais une année en art déco."
"Suite à ça, j'ai travaillé pendant 12 ans dans un garage et je dois dire que je me suis un peu perdu là-dedans ... A cause du travail qui prenait beaucoup de temps, je ne faisais quasiment plus de déco à côté ..."
"Un jour, je me suis réveillé en me disant que je passais à côté de ce que j'ai toujours voulu faire, de ce pourquoi je m'étais à l'origine engagé dans cette voie."
"Alors j'ai décidé de m'installer. J'ai fondé une SARL pour pouvoir faire du service aux professionnels en tant que peintre-carrossier, tout en faisant de plus en plus de déco. C'est ainsi, en jonglant entre les deux, que j'ai pu progresser, approfondir toutes les techniques : le strip, l'aéro, la feuille d'or, ..."

Un artiste peintre à part entière

"En janvier 2014, j'ai arrêté la SARL pour devenir un artiste peintre à part entière. "
"Je ne fais pas que de la moto, je peins sur plein de supports différents. Je travaille avec un luthier par exemple, car je fais beaucoup de guitares. De temps en temps, je m'occupe de voitures."
"Je réalise aussi des tableaux sur des planches de skate. Certaines ont été exposées à La Popartiserie, à Strasbourg, et il y en a une qui est toujours dans une boutique de skate, Rollingspade. Je peins également sur des plaques de type carrelage, mais uniquement en faisant du strip."
"Récemment, j'ai eu la chance de travailler sur un projet complètement atypique pour le restaurant Tony's kitchen. Je connaissais le patron vu que je lui avais déjà fait un casque. Puis, un jour, il est venu me demander de peindre sur des réservoirs coupés en deux qui allaient ensuite être accroché au mur."
"Il m'a laissé carte blanche en plus, j'ai vraiment pu exprimer ma créativité, utiliser différentes techniques, réaliser différents styles ... Et donc, maintenant, il a un mur entier décoré par des demi-réservoirs, c'est génial ! Il a voulu une déco entièrement tournée vers la moto pour son établissement, le rendu est superbe."
"Je suis très ouvert en fait, j'aime beaucoup qu'on me propose des trucs différents, des projets sur lesquels je dois me creuser la tête, des idées qui me poussent à me dépasser !"
"Il y a peu, j'ai pu bosser sur un très gros projet moto. La bécane vaut près de 100 000 euros ! Le cadre a été fait sur-mesure, etc. J'ai eu plus de 250 heures de travail pour celle-ci ! C'est un projet tellement rare ... J'ai vraiment adoré le faire !"
"Je peux te parler d'autres projets aussi. Par exemple, je vais faire partie d'un collectif d'artistes qui va peindre sur des planches de skate. Ça me booste tout autant !"

"Mixer des techniques, c'est ce que j'aime le plus"


"Ce n'est que depuis 2012 - 2013 que je commence vraiment à sortir, à montrer ce que je fais, dans des salons, des conventions ... Avant, je n'étais pas assez satisfait de ce que je faisais, alors je ne montrais pas grand chose, et pourtant je bossais à fond !"
"Encore aujourd'hui, je ne suis jamais pleinement satisfait de mon travail. D'ailleurs, chaque année, je
me fixe des objectifs : je dois travailler telle technique pour progresser."
"Je connais pas mal de personnes dans la déco qui se contentent d'une technique, et très souvent il s'agit de l'aéro. Ça leur permet de maîtriser à fond le truc, ils sont capables de faire des choses formidables, d'aller très loin ! Mais ce n'est pas ce qui m'intéresse personnellement."
"Mixer des techniques, c'est ce qui me plaît le plus ! Ce mélange permet de créer des univers totalement différents."
"Je travaille aussi beaucoup avec les volumes, j'aime réaliser des strates différentes, donner cette impression de profondeur. Jouer avec les matières, les textures, les techniques, oui, ça, j'adore !"
"Il ne faut pas non plus oublier qu'on peut faire preuve d'une grande finesse dans la déco ! Et j'adore jouer là-dessus."
"Tu as la vision de loin, quand tu vois la moto passer. Et puis tu as la vision de près, et là tu découvres énormément de choses, tous ces détails que tu n'aurais pas pu voir si tu n'avais pas pris le temps de bien examiner le tout."
"Bien sûr, il y a les têtes de mort, les croix de malte, les drapeaux US, ... Mais c'est aussi sympa quand un client vient avec une idée différente, originale, très personnelle ! Ça suscite tout de suite l'envie !" 
"Tu sais que tu vas pouvoir emprunter des chemins différents, explorer d'autres aspects de tes techniques, te dépasser !"
"Ce qui est essentiel pour moi, c'est de tenir le client informé tout au long du travail. Je lui envoie régulièrement des photos, pour qu'il puisse voir l'avancée. Il arrive parfois qu'il demande un réajustement du coup. Mais c'est vraiment primordial car au moins je suis certain qu'à la fin, le client sera vraiment satisfait du résultat !"
"C'est comme quand un client vient me voir sans vraiment savoir ce qu'il veut, ou en étant hésitant : je ne me lance jamais avant d'être sûr que le projet lui plaise complètement. Pour ça, il faut beaucoup discuter, réaliser de nombreux croquis ... Cette période d'hésitation peut durer un mois, six mois, mais c'est essentiel d'attendre avant de foncer tête baissée ... Tout le monde ne fait pas comme moi, c'est ma façon de procéder. Parce qu'à la fin, il est essentiel que le lient soit"


Tu l'auras compris, Avat'Art est un très grand artiste, qui vit de sa passion. Posé, calme, souriant et d'un grande gentillesse, David adore parler de son métier, et quand il le fait, c'est avec plein de paillettes dans les yeux. Alors si t'as l'occasion de le croiser, n'hésite pas à aller le saluer !

Pour suivre Avat'Art, va sur sa page facebook !




2 commentaires:

  1. Are you paying more than $5 / pack of cigs? I buy all my cigarettes at Duty Free Depot and this saves me over 60% on cigs.

    RépondreSupprimer
  2. I got my first electronic cigarette kit off of VaporFi, and I think its the best kit.

    RépondreSupprimer