samedi 27 décembre 2014

Rac'Hell Calaveras : le sourire des têtes de mort

Sur des crânes s'allongent langoureusement des couleurs pastels, du rose et du bleu, du mauve et du vert. Des corps se révèlent, des mots, des objets, des sourires. Des sucreries à dévorer des yeux, des petits bijoux de joie, d'espoir. Crânes, bustes, tikis ou sirènes dévoilent un univers girly, un brin macabre, en tous cas déjanté, forcément débordant de beauté, pétillant et ultra coloré.
Laissez votre regard voyager vers le monde chatoyant réinventé par une imagination créatrice, débordante du désir de vivre. La sémillante Rac'Hell Calaveras nous ouvre les portes de son petit univers tendrement épicé.

(Photo remise)
     Quoi ? Mais elle fait des crânes cette nana ? Et c'est quoi son inspiration, el dia de los muertos ? Mais c'est quoi ce truc ? Ça parle des morts ? Beuh, trop macabre pour moi !
     Stop ! Je t'arrête, mais attends toi, tu as vu ce qu'elle fait Rac'Hell Calaveras ? Regarde ces fleurs et ces sourires ! Tu vois toutes ces couleurs, ces paillettes ? Cette artiste revisite la mort. Pas de tristesse chez elle, pas de frayeur, mais un monde radieux, un bonheur roucoulant, des sourires fabuleux.
     Rac'Hell Calaveras est une artiste splendide, naturelle, débordante de joie et d'humour. Ses créations, des sculptures en plâtre entièrement faites à la main, reflètent l'originalité de sa personnalité et la richesse de son univers. Rock'n'roll, pin-up, tiki, catch, Santa Muerte, cupcake, sirène, Halloween, Mexique et Polynésie, ... Sa fantaisie artistique ne connaît aucune frontière. En véritable passionnée, elle se laisse guider par ce qu'elle aime, sans vraiment savoir où son plaisir de créer va l'emmener. Elle fait ce qu'elle aime, elle aime ce qu'elle fait. "Je mets ce qui me plaît sur mes crânes. On retrouve totalement ma personnalité. Il y a les tikis, les bonbons aussi ... J'adore les sucreries, je suis très gourmande !"
      "Je réalise des moulages en plâtre. C'est pratique car c'est très rapide et très facile à travailler. C'est une matière que j'aime beaucoup. Mais l'inconvénient c'est que c'est  fragile !"
     Cadres, magnets, bustes, crâne-bougeoir, crâne-pot de fleur, boîtes, crâne-porte crayon, ... Rac'Hell Calaveras joue avec tous les objets. Elle embellit le quotidien, ajoute de l'originalité, des notes fun et colorées à la banalité. "Je trouve ça marrant de détourner les objets. C'est pour se démarquer du lot, sortir de l'ordinaire".  
Des créations de Rac'Hell Calaveras
     "C'est tellement plus joyeux qu'un simple crâne, et plus joli. Ça fait une chouette déco ! Il y a beaucoup d'enfants qui adorent mes créations. Je ne m'y attendais pas du tout ! Je ne pensais pas que cet univers là pourrait leur plaire. Ça me fait vraiment plaisir ! Il y a beaucoup de gens qui n'aiment pas les têtes de mort, ils trouvent ça trop sombre. Mais quand ils viennent me voir, ils me disent "Les vôtres sont très joyeux, ça change, j'aime beaucoup". Je suis très heureuse qu'on apprécie mes créations, ça me fait plaisir de voir que j'arrive à faire changer les gens d'opinion
         Cette artiste joyeusement underground explique : "J'aime bien les couleurs pastels, c'est quelque chose qui ressort dans mes œuvres. Les couleurs foncées sont plus pour les détails, ou pour apporter du contraste, faire les ombrages. J'aime aussi beaucoup jouer avec les couleurs contradictoires : vert et orange, jaune et violet, ..."  Rac'Hell Calaveras s'amuse de tout et son humour talentueux, tendre et osé se mêle d'une explosion de formes, de motifs et de couleurs.  
         Si elle réalise ses créations selon ses envies, elle en fait également sur commande : "Généralement on me fait des demandes précises. Parfois aussi c'est thème libre et là c'est plus compliqué ! Surtout si je ne connais pas la personne, je ne sais pas ce qu'elle aime ... La plupart du temps, ça reste dans mon univers mais des fois ça change. Par exemple, j'ai travaillé pour Punish Yourself récemment. Ils ont sorti un coffret sur le thème du Mexique et j'ai été contacté par leur manager pour faire environ 600 magnets, et bon, la marque de Punish Yourself c'est  le fluo et ... c'est vraiment pas mon truc ! Il y a aussi souvent des mecs qui me demandent des créations plus masculines, je n'y suis pas forcément habituée, mais je suis souvent agréablement surprise par le résultat."
      En riant, elle nous explique comment tout a commencé : "Bah en fait au départ, je faisais beaucoup de gâteaux et j'adorais les customiser. Je faisais beaucoup de têtes de mort, je les décorais, puis, à force, je me suis dit que je pourrais aussi en faire autrement, avec des sculptures en plâtre."
         "C'est vraiment pour me divertir que je crée. Je suis quelqu'un de très speed, même si ça ne se voit pas forcément ! J'ai toujours besoin de faire quelque chose. En général, je regarde un film et je peins en même temps. C'est mon petit moment à moi."
     Totalement originale et désinhibée, Rac'Hell Calaveras resplendit par son don et la fortune de sa personnalité flamboyante. Elle a toujours vécu dans un univers décalé : "C'est depuis l'âge de 14 ans que je suis dans le milieu gothique. A cette époque, j'écoutais essentiellement de la batcave, du punk. J'étais très branchée tête de morts, mais elles n'étaient pas très colorées ! Puis j'ai rencontré mon copain actuel qui est plus branché psychobilly, il m'a fait découvrir sa culture, et c'est ça qui m'a permis de m'ouvrir à de nouvelles choses ..."
        Rac'Hell Calaveras baigne dans une atmosphère bien à elle, aussi joyeusement sombre que fabuleusement enchanteresse. Elle amène dans son univers harmonieux de multiples touches venues de différents styles, de cultures très diverses : "J'aime bien tout ce qui est un peu macabre. Je suis aussi passionnée par tout ce qui est Mexique, Polynésie, ... Ça se voit sur mes créations. Je peux trouver l'inspiration dans des films que je regarde, des expos, parfois ça me vient aussi comme ça, j'ai un flash ! Parfois j'ai une idée précise de ce que je vais faire. Parfois aussi je commence sans savoir ce que ça va devenir."
        Passionnée, cultivée, cette artiste charmante s'intéresse à tout : "J'ai toujours aimé lire. Il y a S'il y a un livre qui m'a vraiment beaucoup inspiré, c'est la biographie de Frida Kahlo. J'en ai aussi lu pas mal sur les légendes aztèques, ça permet de se plonger pleinement dans cet univers."
tellement de livres ! On apprend tous les jours quelque chose en lisant. Et ça permet de s'évader, de voyager ...
       "Je peins toujours en regardant un film. J'y puise beaucoup d'idées. Je regarde vraiment de tout ! Parfois je regarde des vieux films polynésiens des années 50, d'autre fois ce sont des films d'horreur. C'est très varié !"
         Cette artiste est également une grande amatrice de musique : "Je vais à énormément de concerts. J'écoute vraiment de tout ! J'adore le punk. J'écoute aussi un peu de psycho, pas mal de rockabilly, du surf, du garage, ... J'écoute aussi des musiques traditionnelles mexicaines, pas les titres folkloriques que tout le monde connaît mais des trucs plus undergrounds. Ça fait parfois rire mes amis quand j'écoute des musiques polynésiennes etc ! Je fais simplement ce que j'aime."
          Elle nous parle sa passion pour la Polynésie : "J'ai toujours adoré les tiki bars, cette ambiance très colorée ... Au début je ne m’intéressais pas du tout à la culture, je trouvais juste ça joli. Puis j'ai lu un bouquin un jour qui m'a permis d'en apprendre plus, de creuser ce thème."
          Ses projets sont nombreux et divers : "J'ai commencé des bustes vahinés que je décore de différents façons. En ce moment je travaille aussi sur une pin-up très pulpeuse en version tatouée. J'aimerais aussi faire plus de Vierge et de Jésus, je n'en fais pas beaucoup, or c'est vraiment quelque chose qui me plaît, c'est très beau. Et ensuite ... Je ne sais pas, on verra !"
            Ce qui est certain c'est que, après avoir conquis l'Alsace, la souriante Rac'Hell souhaite désormais séduire le reste de la France : "J'aimerais beaucoup aller sur Paris, me faire connaître ailleurs aussi." En digne ambassadrice des cavaleras, cette artiste extraordinaire n'aura aucun mal à conquérir d'autres régions. Ses créations, odes à la vie, hymnes à la joie, se jouent de la mort avec humour et couleur. Peu importe l'univers auquel Rac'Hell Calaveras s'attaque, elle le customise toujours avec son cœur, sa personnalité, y ajoutant sa patte artistique reconnaissable entre milles, embellissant le monde comme elle seule sait le faire.

Rac'Hell Calaveras et ses créations (photo remise)


Page facebook de Rac'Hell Calaveras

Site internet (alittlemarket) pour acheter les créations de Rac'Hell

Vous pouvez également rencontrer cette artiste au marché du livre de Strasbourg, place Kléber.
Un indice : cherchez la nappe rose !



Page facebook de ce blog
     

1 commentaire:

  1. Quantum Binary Signals

    Get professional trading signals delivered to your cell phone daily.

    Start following our signals right now & gain up to 270% daily.

    RépondreSupprimer